Nelson Mandela et ses aides auditives

Nelson Mandela et les aides auditives

par | pas de commentaire

Héros de la lutte contre l’apartheid et premier président noir de l’Afrique du Sud démocratique, Nelson Mandela aura marqué l’histoire de son empreinte.

Ce grand homme d’Etat, fervent défenseur de la liberté, s’est éteint le 5 décembre 2013, à 95 ans. Depuis, le monde entier rend hommage à ce héros des temps modernes, dont le combat a transformé l’histoire d’une nation.

Pour autant, de toutes les causes défendues par Nelson Mandela, certaines restent encore dans l’ombre de sa lutte contre l’apartheid. Nelson Mandela figure notamment parmi les plus ardents défenseurs des aides auditives, comme en témoigne son discours du 23 mai 1997 dans la banlieue noire (“township”) de Soweto.

 

Le discours de Mandela sur les aides auditives

 

Précurseur à plus d’un titre, Nelson Mandela dédie son discours de Soweto du 23 mai 1997 à l’importance de la technologie en matière d’aides auditives.

Un argument qui porte d’autant plus que Mandela est à l’époque le premier président noir de l’Afrique du Sud démocratique, depuis 1994.

Il s’appuie sur les chiffres d’une étude menée par le ministère sud-africain de la Santé, qui révèle qu’1 Sud-Africain sur 25 est alors atteint de surdité, ou de quasi-surdité. Une situation problématique, mais peu prise en considération au vu des troubles auxquels doit faire face la jeune nation démocratique sud-africaine.

Mandela insiste pourtant sur l’immense perte pour la société dans son ensemble, du fait des dizaines de milliers de personnes atteintes de surdité, incapables de développer et d’utiliser leurs talents au profit de la communauté. Il souligne ainsi l’aspect social des problèmes auditifs, qui se révèlent souvent être des facteurs d’isolement en l’absence d’aides auditives adaptées.

 

L’importance vitale des aides auditives

 

Ce sujet semble particulièrement cher à Nelson Mandela, et pour cause: lui-même portait un appareil auditif.

Cette aide lui paraît indispensable dans la vie quotidienne, en particulier pour interagir avec le monde qui l’entoure. Il souligne également la discipline requise par le port d’un appareil auditif, ainsi que les efforts nécessaires de la part de l’entourage au sens large: famille, amis, membres de la communauté, enseignants, personnel médical.

A ses yeux, les aides auditives font partie intégrante de l’apprentissage de la vie en société pour les enfants atteints de troubles auditifs. Dans un pays en devenir comme l’Afrique du Sud de l’époque, les aides auditives prennent alors une importance toute particulière, dans le développement économique comme social.

Pour Mandela, les aides auditives sont bien plus que de simples accessoires pour le confort des personnes soufrant de troubles auditifs. Ces aides participent à la création d’un lien social, contribuent à l’émancipation de toute une catégorie de la population, et ainsi à l’évolution pour le meilleur de la société dans son ensemble.

Loin de tout cliché, le discours de Nelson Mandela souligne donc l’importance vitale des aides auditives, non seulement pour les personnes atteintes de troubles auditifs mais aussi, et surtout, pour la société dans son ensemble.

Le discours de Soweto en 1997 s’inscrit alors dans la lignée des grands discours de Mandela, dont la légitimité n’est que renforcée par le fait qu’il portait lui-même un appareil auditif.

Publié dans : Les appareils auditifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *