Lunettes Sony STW C140GI

Lunettes Sony à réalité augmentée : des sous-titres sous vos yeux

par | pas de commentaire

Les premières lunettes combinant sous-titres et assistance audio : voilà ce que propose Sony Digital Cinema, filiale du géant de l’électronique.

Adapté aux malvoyants aussi bien qu’aux malentendants, ce bijou high-tech baptisé STW-C40GI offre également une possibilité d’audio-description, grâce à des écouteurs compatibles avec toutes les prothèses auditives.

A la pointe de l’innovation, ces lunettes ne pèsent que 84 grammes, et sont commandées par un boitier autonome d’un poids de 89 grammes. Alimentées par une batterie offrant 6 heures d’autonomie, elles reçoivent jusqu’à 7 canaux différents de sous-titres, via un émetteur radio à fréquence 2,4Ghz relié sur le projecteur numérique.

Leur technologie holographique assure un affichage du texte directement dans la partie basse du champ de vision, avec réglage en fonction de la position et de la morphologie du spectateur. Ergonomiques et ingénieuses, ces lunettes proposent en effet au porteur d’ajuster volume, luminosité et distance de mise au point, pour des sensations inégalées.

Véritable prouesse technologique, le principe de réalité augmentée permet alors de suivre un film sans détourner ses yeux de l’écran, grâce au défilement des sous-titres en surimpression. A travers cette image holographique et lumineuse de couleur verte, Sony garantit des textes d’une netteté incomparable, ainsi qu’une transparence de 90% pour des visionnages sans la moindre fatigue visuelle.

Les sensations du grand écran enfin accessibles aux malentendants

Sony destine ses lunettes STW-C140GI à tous les cinéphiles malentendants, qui pourront désormais choisir parmi 7 langues de sous-titres, y compris pour les films en 3D grâce à l’ajout d’un simple filtre.

Comparées aux solutions existantes, les lunettes à afficheur Sony sont à la fois plus confortables pour le spectateur, et plus accessibles pour les salles de cinéma. L’objectif de la marque: 6 000 paires disponibles pour une utilisation grand public en France, à l’horizon 2015.

Leur introduction aux États-Unis s’est révélée être un succès, et plusieurs milliers de paires sont d’ores et déjà à disposition des cinémas outre-Atlantique. Côté français, après un essai concluant à Paris, les salles Gaumont Pathé de Montpellier et Toulouse proposent ces dispositifs à tous les spectateurs en faisant la demande, depuis le 5 février.

Cette technologie s’inscrit ainsi dans le prolongement de la « loi handicap » de 2005, visant à étendre l’accessibilité à tous les domaines de la vie sociale : grâce aux lunettes Sony à réalité augmentée, les amateurs de cinéma pourront désormais s’affranchir des déficiences sensorielles.

Plus d’informations sur le site officiel.

Publié dans : Aides techniques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *